samedi 22 mai 2021

La semaine végétarienne de mon coco

Mon beau Benjamin qui a maintenant 10 ans est un petit homme de conviction, qui a envie de changer les choses de bien des façons. Il est unique et c’est bien comme ça qu’on l’aime. Ça fait un bout qu’il souhaite être végétarien pour préserver la planète et ne pas faire mal aux animaux. Nous avons donc débuté par une semaine complète de menu végétarien. Nous ne sommes pas allés vers le véganisme puisque Benjamin mange beaucoup de produits laitiers et d’œufs, et que je suis d’avis que les changements radicaux ne fonctionnent souvent pas à long terme, surtout pour un enfant de 10 ans qui vit avec une famille omnivore, dont un papa et un frère qui n’ont pas tellement (voir aucune) ouverture à amorcer une transition.

Voici nos réflexions :

- Le déjeuner a été assez simple, puisqu’il n’y a pas eu d’adaptation. Benjamin mange toujours un oeuf tourné  avec une tranche de pain grillée pour déjeuner. Il met parfois de la margarine sur son pain. Il accompagne parfois son déjeuner d’un verre de lait. Nous avons déjà essayé le lait de soya, mais le seul qu’il aime boire est celui au chocolat et je trouve que c’est pas mal sucré pour en boire tous les jours. Nous sommes donc revenus au lait de vache.

*Pour augmenter l’apport en protéines dans son déjeuner, j’ajoute du blanc d’œuf dans la poêle puisque Benjamin ne mange jamais de collation le matin. Si je mets deux œufs, il ne mange pas tout.

- Pour les dîners, Benjamin a mangé de la tartinade de tofu du livre Gourmand, Gourmand, mais mise à ma main. Je ne pourrais pas vous partager ma recette que je n’ai pas mesurée, mais avec du pain et des légumes, c’est soutenant et satisfaisant pour Benjamin. Il la mange même à la cuillère. Il l’a aussi mangé en sandwich sur croissant avec laitue et tomate.

Nous avons aussi acheté du végé-pâté de la Semence (ici à Rouyn), le meilleur qui soit. J’ai la recette, mais quand nous sommes allés faire nos courses, il y en avait justement et je suis allée vers le raccourci. Avec de la mayonnaise sur un pain ciabatta, c’est juste parfait pour Benjamin.

Notre semaine en menu

Vendredi  :

Nous avons mangé de la pizza. Repas facile à cuisiner de différentes façons pour plaire à toute la famille. En effet, alors que j’aime la mienne avec des légumes rôtis, des poivrons grillés, du fromage de chèvre et de la roquette en finition (avec un trait de coulis de balsamique), mes cocos aiment la leur pepperoni et fromage. Pour mon homme, on fait un entre-deux avec des légumes grillés, des pepperonis et du fromage (tous les fromages).

J’ai donc acheté des pepperoni végé, et tout le monde en a eu sur sa pizza. Et personne n’a eu à redire non plus. De mon côté, quand j’ai goûté, je n’ai pas été impressionnée. Je ne trouvais pas que ça goûtait la même chose, et je trouvais la texture un peu artificielle. Probablement que j’aurais plus de recherches à faire pour trouver la bonne sorte, mais en même temps, je ne mange pas vraiment de charcuterie, donc pourquoi trouver une alternative qui me plaît à moi, alors que Benjamin était très satisfait de l’option Yves Veggies. Mais si vous avez des suggestions, faites-m’en part.

Samedi :

Samedi soir, nous devions manger des burgers. Mais comme mon grand n’était pas là et que c’est un repas que je sais qu’il aime, j’ai préféré le remettre à plus tard. Nous avons donc mangé un quinoa mexicain avec des légumes grillés.

Je n’ai pas de recette, mais en gros, j’ai fait cuire mon quinoa dans une casserole. J’ai ensuite fait des légumes grillés et des haricots noirs assaisonnés à la mexicaine sur une plaque. J’ai tout mélangé en ajoutant du maïs et de la coriandre. J’ai servi avec de la salsa, de la crème sûre et du fromage râpé.

Verdict : Benjamin a adoré le mélange du quinoa et de la salsa. C’est quelque chose qu’il aimerait beaucoup refaire.

Mon homme aime beaucoup les repas qui ne semblent pas des imitations de viande qui le laissent toujours sur sa faim. Ce repas était donc parfait pour lui.

Bref, que des aliments qu’on a généralement chez soi pour un souper improvisé fort satisfaisant.


Dimanche :

Dimanche soir, nous nous sommes repris pour les burgers. Je me suis mise à la recherche de la boulette parfaite, même si j’en ai quelques unes sur ce blog.

Au final, j’ai cuisiné cette boulette, en partant de la recette de la nutritionniste Caroline Cloutier .

Très apprécié de presque toute la famille, sauf mon pré-ado qui se braque dès qu’il entend les mots sans viande. Le pire, c’est qu’il chiale aussi sur la viande...

La boulette se tenait bien, avec un extérieur croustillant, et un intérieur bien moelleux. Et ça débordait de saveur. Bref, je vais conserver cette recette de boulette c’est certain.

Voici le lien pour la recette : Boulettes végétariennes 


Lundi :

Lundi soir, c’était une soirée mac n’ cheese pour mes hommes, et tofu et légumes pour moi.

J’ai fait une recette touski pour passer des restants. Mais l’important c’était la base. J’ai fait une béchamel à laquelle j’ai ajouté de la sauce à pizzas qui restait de notre souper de vendredi, de la crème sûre, et trois restants de fromage qui trainaient au frigo (cheddar, fromage à la crème aux herbes et brie). J’ai ensuite ajouter mes fleurons de chou-fleur déjà cuits, et mes pâtes (c’est encore un restant, puisque la dernière fois j’en avais fait beaucoup trop donc je les avais congelées).  On mélange dans la casserole, on recouvre d’oignons frits ou de plus de légumes, et on sert.

Un repas qui a été très apprécié par mes cocos et mon hommes. Pour pallier au manque de protéines, j’avais fait une trempette de haricots blancs que j’ai servi avec des légumes avant le souper, comme collation de fin d’après-midi. Mon seul bémol...c’est beige. Mais alors que ça me rebute un peu, les cocos mangent pas mal mieux cette version où le légume les moins visible.



Mardi :

Première expérience de seitan pour moi. Premier constat, ce n’est pas compliqué, mais il faut avoir quelques heures devant soi. Moins facile que de cuire un morceau de viande.  Mais le résultat est juste super. C’est possiblement selon moi l’alternative végétale qui ressemble le plus à la viande. Au départ, je devait faire une recette de nouilles aux arachides. Mais on revenait de courir un 5 km en famille, et il faisait tellement chaud que j’ai changé mon menu à la dernière minute. On a donc mangé des burgers au seitan BBQ. 

Benjamin a bien aimé. Il a trouvé ça différent de ce à quoi on pense généralement quand on mange végé. Avec la sauce BBQ, ça ajoutait un petit piquant qu’il a bien aimé.



Mercredi :

Mercredi, il faisait encore très chaud, alors on a encore voulu manger froid. Cette salade de macaroni tex-mex était super. Nous avons donc cuisiné la recette de salade de macaroni tex-mex de Le Coup de Grâce, sans le bacon bien entendu. J’ai ajouté de la verdure dans mon bol, mais je l’ai servi telle quelle dans le bol de mes hommes.

J’ai remplacé les haricots noirs par de la PVT réhydratée, puis revenue dans la poêle avec des épices mexicaines. 

Nous avons adoré. La sauce est à refaire, c’est certain. C’est facile à modifier avec les ingrédients qu’on a à la maison, mais à mon goût, il faut garder le maïs grillé. Ça ajoute une facette vraiment intéressante avec la sauce bien goûteuse.



Jeudi :

Jeudi, dernier soir de notre semaine végétarienne. Nous avons choisi de cuisiner une salade de légumineuse, celle du livre Gourmand Gourmand que je recommande vraiment aux gens actifs. J’aime le fait que les recettes ne soient pas compliquées, mais qu’elles soient goûteuses et satisfaisantes.

J’ai doublé la sauce parce que j’ai fait une immense salade pour avoir des restants, mais la sauce fait la salade. Le secret...la compote de pommes dans la vinaigrette.





 Notre réflexion  sur notre semaine :

Tout d’abord, Benjamin tient à dire que c’était vraiment une belle semaine. Il aimerait beaucoup refaire des semaines comme celle-ci, et il veut intégrer plus de repas végétarien dans notre menu.

Ce qu’il a le plus aimé :

- Le fait de découvrir des nouvelles recettes et des nouveaux aliments.
- Le fait de se sentir comme un héros qui fait le bien et qui sauve des animaux.
- Le fait qu’on passe beaucoup de temps ensemble pour développer le menu.

Ses découvertes :

- Le seitan, qu’il a adoré.
- Le végépâté qu’il aimerait manger plus souvent dans ses lunch à partir de maintenant.
- On peut bien manger et être heureux sans viande.
- C’est souvent les épices qui font qu’on aime une recette et non l’ajout de viande

Ce qu’il a trouvé plus difficile :

- Que son frère chiale sur tous les repas (par esprit de contradiction principalement).



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

La semaine végétarienne de mon coco

Mon beau Benjamin qui a maintenant 10 ans est un petit homme de conviction, qui a envie de changer les choses de bien des façons. Il est uni...