lundi 30 avril 2012

Pantalon de chasse

Un peu de fil aujourd'hui. Mon homme adore la chasse, et les activités de plein-air dans le bois. Il avait un pantalon fétiche dans lequel il était à l'aise, mais le temps avait fait son oeuvre et l'heure était venu pour lui de prendre sa retraite. J'en ai donc fait un patron et j'ai refait un pantalon sur le même modèle, avec un nouveau tissu. Les fesses et les genoux sont doublés pour une plus grande durabilité. Le bas du pantalon s'attache avec des lacets pour éviter d'être blessé par les ronces et les branchailles, mais aussi pour ne pas se faire "manger par les bibittes" (on est en Abitibi quand même!!!). Les genoux sont aussi conçu avec un pli pour plus de confort en position accroupie. Les poches cargo sont extensibles pour cacher tous les petits outils nécessaires à mon homme. Il ne lui reste qu'à ramener du gibier!!!!




jeudi 26 avril 2012

Gâteau au fromage soufflé

J'aime les gâteaux au fromage légers et moelleux, pas trop denses. Celui-là correspond tout à fait à cette description. J'ai fait une gélatine à l'érable pour aller sur le dessus mais comme ma technique n'est pas totalement au point (vous pouvez voir que c'est super brouillé), je ne vous laisse pas cette partie. De toute façon, le gâteau est parfait tout seul ou accompagné d'un bon coulis de fruits maison.



INGRÉDIENTS :

4 tasses de CHAPELURE GRAHAM
1/4 tasse de SIROP D'ÉRABLE
3 à 4 c. à soupe de BEURRE

1 paquet de FROMAGE À LA CRÈME
1 c. à soupe d'EXTRAIT D'ÉRABLE
1/2 tasse de SUCRE
4 c. à soupe de FARINE
3 OEUFS
1 1/4 tasse de CRÈME 35%
Une pincée de SEL


PRÉPARATION :

- Mélanger la chapelure, le sirop et le beurre.
- Étendre dans un moule à charnière 9 pouces et former un fond uniforme.
- Mettre au four de 6 à 8 minutes à 300 F.

- Mélanger le fromage et l'extrait d'érable.
- Ajouter le sucre, la farine, le sel et bien mélanger.
- Ajouter les jaunes d'oeufs et fouetter quelques minutes jusqu'à  homogéinéité.
- Fouetter la crème jusqu'à l'obtention de pics doux et incorporer au mélange.
- Monter les blancs d'oeufs en neige et incorporer au mélange.
- Mettre dans le fond de tarte refroidi.
- Cuire au four à 350 F pendant 50 minutes.
- Laisser refroidir environ 30 minutes, en entrouvant la porte du four.
- Mettre au froid de 6 à 8 heures.

Source : Livre Tout l'monde à table, Origine Nord-Ouest


mardi 24 avril 2012

Raviolis farcis au boeuf et au fromage

Depuis que ma belle-mère m'a prêté la machine à pâte dont elle ne s'est servi qu'une fois, je m'amuse souvent à tester des recettes. J'ai souvent des résultats très acceptables, mais j'attendais d'obtenir plus que cela. Je voulais une recette excellente...et j'ai trouvé. Il s'agit en fait de pâtes fraîches aux oeufs. La texture est très agréable à travailler...et à manger! Le goût est très bon et apprêté en raviolis avec une farce au boeuf et au fromage parmesan, mes invités (mon frère et sa famille qui ne se gênent pas pour me donner leur opinion franche et directe) ont particulièrement aimés.

C'est certain que c'est un peu long puisqu'il faut préparer la pâte, puis la laisser reposer, pour ensuite la rouler, la tailler et la farcir. Mais franchement, ça vaut le résultat! Et on peut dire qu'on retire de la fierté des gentils compliments des gens autour de la table.



INGRÉDIENTS :

2 tasses de FARINE À PAIN
1 pincée de SEL MARIN
1 c. à soupe d'HUILE D'OLIVE
3 OEUFS
FARINE DE RIZ pour saupoudrer

PRÉPARATION :

- Dans un robot de cuisine, mélanger tous les ingrédients à l'exception de la farine de riz jusqu'à ce que la pâte forme une boule. Envelopper dans une pellicule plastique et réserver au frais au moins 1 heure.

- Couper la pâte en 4 morceaux, abaisser chacun d'eux au rouleau à pâtisserie. Les passer ensuite dans la machine à pâte jusqu'au cran le plus fin. Il est alors important de les saupoudrer de farine de riz pour éviter qu'elles ne collent.


- Laisser sécher 10 minutes pour faciliter le découpage.

- Couper la pâte en carrés (ou comme moi en cercle à l'aide d'un emporte-pièce). Farcir avec la garniture désirée puis sceller à l'aide d'une fourchette.

- Plonger dans l'eau bouillante de 1 à 1 1/2 minutes. Les sortir à l'aide d'une écumoire, les placer dans la sauce et servir.

Source : Le livre des chefs, ERPI


Garniture au boeuf

½ livre de BOEUF HACHÉ 
3 oz FROMAGE PARMESAN râpé
6 OIGNONS VERTS finement haché3 dents d'AIL haché
1 OEUF 
1 c. à thé d'ORIGAN MEXICAIN séché (Épices de cru)
1/4 tasse de PERSIL frais



PRÉPARATION :


- Faire cuire le boeuf haché, y ajouter les oignons verts et l'ail vers la fin de la cuisson et terminer la cuisson.


- Retirer du feu, égoutter le liquide, puis ajouter le fromage, l'origan, le persil, puis l'oeuf légèrement battu.


- La farce est prête à être utilisée avec la pâte fraîche.


Source : Recette du site Culinary Savant, avec quelques modifications.

dimanche 22 avril 2012

Omelette soufflée

Il n'y a pas un repas complet de fête sans que je rate quelque chose, soit en laissant brûler un truc ou en oubliant de mettre quelque chose dans ma recette.  C'est exactement ce qui s'est passé cette fois-ci à Pâques. La recette demandait de réaliser une sauce blanche qu'il fallait rajouter à un mélange d'oeuf. J'ai fait mon mélange d'oeuf, j'ai plié avec mes blancs, et c'est après que j'ai réalisé que j'ai oublié d'incorporer ma sauce blanche. Ne sachant pas trop quoi faire, j'ai cru que de la rajouter par après ferait tomber mes blancs et j'ai donc fait cuire tel quel...et ce fut un succès. Des oeufs mousseux, légers et agréables en bouche. Je les referai de la même façon la prochaine fois. Je vous laisse la recette telle que je l'ai faite.

Bon, ne vous fiez pas à l'image, qui est très ordinaire.


INGRÉDIENTS :

4 OEUFS (jaunes et blancs séparés)
2 OIGNONS VERTS émincés
1/2 c. à thé de SEL
1 pincée de POIVRE

PRÉPARATION :

- Battre les jaunes d'oeufs avec le sel, le poivre et les oignons verts.

- Battre les blancs d'oeufs en neige et les incorporer aux jaunes, en pliant délicatement.

- Verser le mélange dans un plat en pyrex graissée. Faire cuire pendant 20 minutes au four à 325 F.

- Fermer le four et entrouvir la porte. Laisser refroidir tranquillement pour ne pas qu'elle retombe.

vendredi 20 avril 2012

Bagels rapides

Lorsque j'ai vu ces bagels chez Nathalie, je me suis dit que c'était trop facile, mais comme je fais toujours confiance à Nathalie en ce qui concerne la boulange, je me suis lancée. En fait, j'ai tenté ceux avoine et miel en premier, puis j'ai fait les style New York, pas une fois, pas deux fois, mais trois fois depuis les trois dernières semaines. C'est tellement rapide que lorsque je suis pressée, je les cuisine après avoir couché mes cocos. Nathalie les vantait et elle a tenu sa promesse. Ils sont excellents et je vais bientôt tenter plusieurs variantes, toujours à partir de la même recette de base. Essayez-les, vous n'avez rien à perdre, mais tout à gagner!



INGRÉDIENTS :

1 1/2 tasses d'EAU TIÈDE
1 c. à soupe de LEVURE INSTANTANÉE
1 c. à soupe de SUCRE
1 c. à soupe d'HUILE DE CANOLA
2 c. à thé de MÉLASSE (ou de sirop de malt) 
2 c. à thé de SEL
4 1/2 tasse de FARINE NON BLANCHIE


EAU DE POCHAGE
10 tasses d'EAU
2 c. à soupe de MÉLASSE (ou de sirop de malt)
1 c. à thé de SEL



PRÉPARATION :


Mélanger tous les ingrédients dans le bol du mélangeur sur socle et mélanger. Pétrir pour former une boule. Couvrir d'une pellicule plastique et laisser reposer pendant 15 minutes.


- Diviser la pâte en 8 et former des boudins, les passer autour de la main de façon à former le bagel. Sceller les deux bouts ensemble.


- Déposer les bagels sur un papier parchemin, couvrir d'un linge propre et laisser lever 20 minutes.

- Préchauffer le four à 450F.

- Mélanger l'eau, la mélasse et le sel dans un grand chaudron. Porter à ébullition. Baisser le feu (l'eau ne doit que frémir). Y déposer délicatement 2 ou 3 bagels à la fois. Pocher 45 secondes de chaque côtés. Bien égoutter (sur un linge à vaisselle propre)
et déposer sur une plaque recouverte de papier parchemin. Saupoudrer de graines de sésame et enfourner de 17 à 25 minutes (entre 18 et 20 minutes pour moi).

- Laisser refroidir sur une grille.


Source : CDK

lundi 16 avril 2012

Riz aux lentilles et aux légumes à la thaï

C'est un véritable coup de coeur cette recette. Au départ, c'est un riz à l'indienne, mais comme je n'ai trouvé que du cari vert à la thaï (plutôt que de la pâte de cari douce), c'est devenu un riz à la thaï. On s'est vraiment régalés avec ce repas végétarien rapide. Il ne faut surtout pas omettre les amandes tranchées et grillées pour la texture et ne pas hésiter à rajouter beaucoup de ce cari que je mangerais à la cuillère. La prochaine fois, je mettrai aussi plus de raisins secs, mais c'est par pure gourmandise, parce que c'était parfait ainsi.



Je propose donc cette recette au concours d'Isa pour gagner le livre Végé du groupe modus, puisque je me plais de plus en plus à me nourrir végé, bien que je sais très bien que je n'arrêterai jamais de manger de la viande, étant fille de boucher. Par contre, c'est bien pour le coeur, pour l'estomac, pour mon porte-feuille et pour mon moral de tenter de plus en plus de recettes sans viande.



INGRÉDIENTS :

1 petit CHOU-FLEUR, en petits bouquets
2 c. à soupe d'HUILE D'OLIVE
1 OIGNON haché
3 CAROTTES hachées
2 gousses d'AIL finement hachées
1 c. à soupe de PÂTE DE CARI DOUCE (moi 3 c. à soupe de Cari vert thaï)
1/4 c. à thé de SEL
1/4 c. à thé de POIVRE
1 tasse de RIZ BASMATI
1/4 tasse de RAISINS SECS
2 1/4 tasses de BOUILLON DE LÉGUMES
1 tasse de POIS VERTS SURGELÉS
1 boîte de LENTILLES VERTES, égouttées et rincées (540 ml)
1/4 tasse d'AMANDES TRANCHÉES, grillées

PRÉPARATION :

- Dans une grande casserole, chauffer l'huile, à feu moyen-vif. Ajouter l'oignon et cuire, en brassant, pendant 3 minutes ou jusqu'à ce qu'il soit doré.
- Ajouter les carottes, l'ail, la pâte de cari, le sel et le poivre. Cuire, en brassant, pendant 3 minutes ou jusqu'à ce que le mélange dégage son arôme.
- Ajouter le chou-fleur, le riz et le raisins secs et mélanger pour bien enrober les ingrédients.
- Verser le bouillon et porter à ébullition. Réduire le feu, couvrir et laisser mijoter pendant environ 15 minutes ou jusqu'à ce que le riz et les légumes soient tendres.
- Ajouter les pois et les lentilles et réchauffer pendant 4 minutes.
- Au moment de servir, parsemer d'amandes

Source : 150 plats végé savoureux, Coup de pouce

samedi 14 avril 2012

Jambon à la bière noire et à l'érable

Pour mon brunch, j'ai acheté mon jambon et quand mes beaux-parents sont arrivés à la maison (ils ont passés quelques jours avec nous), ils m'ont suggéré une recette qu'ils avaient vu à l'émission Papilles qui passe à Télé-Québec. Devant la longueur de la recette et le coût des ingrédients (quand même, une boîte complète de sirop d'érable et deux bières noires...), j'ai hésité, mais j'ai accepté pour leur faire plaisir et découvrir une nouvelle recette. MAIS QUE C'EST BON!!!! Vraiment, le jambon est super goûteux, juteux, avec une croûte laquée. La bière vient équilibré le sucré du sirop d'érable. Je recommande vivement cette recette, puisque je crois que c'est la meilleure que j'ai mangé.

J'ai oublié de prendre une photo du jambon une fois tranché


INGRÉDIENTS :

Un JAMBON sur os, fumé
2 bouteilles de BIÈRE NOIRE 
500 ml (2 tasses ou 1 canne) de SIROP D'ÉRABLE
10 CLOUS DE GIROFLE
5 g (1 c. à thé) de POIVRE NOIR concassé
EAU froide (quantité suffisante)


PRÉPARATION :


- Dans une grande casserole munie d’un couvercle, déposer le jambon, les clous de girofle et le poivre. Verser la bière et le sirop d’érable, puis recouvrir d’eau froide. Couvrir et faire mijoter à feu doux  pendant 3 heures.
- Une fois la cuisson terminée, le sortir de la casserole, enlever la « chaussette » (la maille entourant le jambon).
- Préchauffer le four à 350 °F (180 °C).
- Déposer le jambon et du bouillon de cuisson dans un plat allant au four et cuire pendant 1h-1h30. Il est important de bien arroser le jambon plusieurs fois durant la cuisson pour qu’il soit parfaitement laqué.
*CONSEIL DU SITE PAPILLES  Ne pas jeter le bouillon dans lequel le jambon a été cuit, car il est une excellente base pour concocter une soupe aux pois ou aux légumes!

jeudi 12 avril 2012

Soupe aux pois classiques

Ce que je préfère dans un repas de cabane à sucre, c'est définitivement la soupe aux pois (et la tire, j'avoue!!!) De la soupe aux pois consistante, crémeuse, mais avec la texture agréable des pois qui ne doivent pas être trop croquants, mais pas pâteux non plus. C'est la première fois que je faisais ma propre soupe. Normalement, je mangeais celle de ma grand-maman, mais comme elle n'est plus parmi nous, je me devais de perpétuer la tradition. Et je dois dire que j'ai parfaitement réussi. Il faut dire que pour se type de plat, on ne se trompe pas avec la légendaire Jehane Benoit.


INGRÉDIENTS :

1 livre (500 grammes) de POIS SECS
1/2 livres (250 grammes) de LARD SALÉ
12 tasses d'EAU
1 OIGNONS moyens, émincés
2 CAROTTES, taillés en cubes
2 ou 3 FEUILLES DE LAURIER
1 poignée de FEUILLES DE CÉLERI, hachées
Quelques branches de PERSIL
1 c. à thé de SARIETTE

PRÉPARATION :

- Laver et égoutter les pois. Les mettre dans une grande casserole avec tous les ingrédients. Porter à ébullition et laisser bouillir pendant 2 minutes. retirer du feu et laisser reposer pendant 1 heure.

- Remettre sur le feu et reporter à ébullition. Diminuer le feu et laisser mijoter, à couvert, pendant 1 heure ou jusqu'à ce que les pois soient cuits. Assaisonner de sel et de poivre.

- Passer le tiers de la soupe au mélangeur et remettre avec le reste de la soupe.

mercredi 11 avril 2012

Fèves au lard

Mon homme aime la chasse au petit gibier. La chasse de cette année a été plutôt fructueuse, et en plus des canards et des perdrix, il a ramené des bécassines. Je me suis alors rappelé que j'avais une recette de fèves aux lard de son grand-père, fait avec des perdrix ou des bécassines. Des bonnes vraies "bines" comme dans le temps. Avec mon expérience, ne rajoutez pas de sel, ou vos fèves au lard risquent d'être trop salées.



INGRÉDIENTS :


4 PERDRIX ou BÉCASSINES
2 livres de FÈVES
1 tasse de MÉLASSE
12 onces de BIÈRES (pas mis)
1 livre de LARD SALÉ
2 tasses d’EAU (pour le trempage et comme eau de cuisson par la suite)
8 c. à soupe de KETCHUP 
1/2 c. à thé de POIVRE
1 1/2 c. à soupe de MOUTARDE SÈCHE
2 gros OIGNONS
PRÉPARATION :

- Tremper les fèves dans l’eau pendant 12 heures. Égoutter, mais garder l’eau

- Mettre les fèves dans une grande casserole et recouvrir d’eau bouillante. Cuire jusqu’à ce que la peau éclate. Égoutter.

- Mettre dans une jarre en grès.

- Rouler l’oignon épluché dans la moutarde sèche et mettre au centre des fèves.

- Mélanger les autres ingrédients ensemble et les ajouter aux fèves.

- Compléter avec l’eau de trempage pour que le tout soit recouvert d’eau, mais pas plus.

- Mettre le couvercle et cuire 5 heures à 300°F. Ajouter de l’eau au besoin.

- Poivrer et ficeler les perdrix et les enfourner avec les fèves.

- Cuire encore 1 1/2 heures au moins. Vérifier la cuisson des perdrix.

lundi 9 avril 2012

Brunch cabane à sucre : pain de ménage

Hier matin, chasse aux oeufs pour les enfants, émotions pour les adultes (premier Pâques sans le mari, le père, le beau-père, le grand-papa, etc.) et un superbe repas dans la bonne humeur et les rires avec ma famille, et ma belle-famille venue nous rendre visite en Abitibi pour le weekend. Après avoir hésité entre la tradition et la nouveauté, j'ai choisi le thème classique de la cabane à sucre, d'une part parce que le temps des sucres ne dure pas longtemps, que nous n'avons pas de cabane à sucre près de chez nous et parce que mon père adoooraiit l'érable et que de cuisiner avec cet aliment vedette me rapprochait de la douce mémoire de mes fêtes de Pâques d'enfance.

Et c'était une superbe idée, puisque nous nous sommes régalés du début à la fin!



J'ai servi :

- des fruits frais
- du pain de ménage, dont je vous présente la recette aujourd'hui

- du gâteau soufflé au fromage et à l'érable (recette à venir)

Alors je vous présente tout de suite le pain servi. Je peux vous dire que cette pâte se travaille vraiment bien, que la pâte est légèrement sucré, que la mie est très moelleuse la journée même (elle sèche cependant rapidement). C'était le pain idéal pour servir avec un repas de cabane à sucre.



INGRÉDIENTS :

4 tasses de FARINE TOUT USAGE
1 c. à soupe de SUCRE
1 c. à thé de SEL
2 c. à thé de LEVURE INSTANTANÉE (moi levure traditionnelle) 
1 1/2 tasse + 2 c. à soupe d'EAU TIÈDE (moi 1 tasse de lait et 1/2 tasse + 2 c. à soupe d'eau)

PRÉPARATION :

- Diluer la levure dans l'eau tiède, avec le sucre et laisser agir pendant 5 minutes pour activer la levure.

- Dans un bol, mélanger les ingrédients secs. Creuser un puit au centre. Y verser le lait, l'eau mélanger avec la levure, l'incorporer à la cuillère de bois, puis mélanger avec les mains pour former une boule. Pétrir de 5 à 10 minutes.

- Déposer la pâte dans un grand bol huilé. Couvrir d'un linge propre et laisser lever environ 45 minutes (à l'abri des courants d'air). Retirer du bol et pétrir environ 30 secondes. La pâte devrait avoir une texture soyeuse et non collante.

- Façonner la pâte en forme de rouleau et la déposer dans un moule à pain beurré de 8 x 4 pouces. Couvrir d'un linge propre et laisser lever de nouveau dans un endroit tiède pendant 1h10.

- Préchauffer le four à 350 F (180 C) et cuire le pain dans le bas du four environ 25 minutes.

Cette recette provient du site de Ricardo.

dimanche 8 avril 2012

Tour de table : Scones au chocolat et à la crème


Pour mon tour de table, je suis allé piger chez l'inspirante Mélanie. J'ai eu de la misère à trouver ce que j'allais tester, puisque tout à l'air délicieux. Finalement, les scones l'ont emportés et je ne l'ai pas regretté. Ils étaient friables, avec le dessus légèrement croustillant. Un délice, même meilleurs que la plupart de ceux que j'ai déjà mangé. Merci Mélanie pour cette belle découverte.

Et c'est sur le blog Courgettes en folie que vous pourrai retrouver sa version de mon roulé aux pommes de terre, aux courgettes et au fromage de chèvre. Son blog est très intéressant puisque toutes ses recettes sont faites avec des courgettes. Et elles semblent toutes excellentes!

Joyeuse Pâques à tous!!!




INGRÉDIENTS :

250 g. de FARINE
50 g. de SUCRE
2 1/2 c. à thé de POUDRE À PÂTE
1/2 c . à thé de SEL
100 g. de CHOCOLAT NOIR (en morceaux)
295 g. de crème 35 %

PRÉPARATION :

- Préchauffer le four à 400 F (200 C).

- Dans un grand bol, mélanger et aérer au fouet à main la farine avec le sucre, le sel et la levure. Ajouter les pépites de chocolat et bien mélanger.

- Creuser un puits et y verser la crème. En travaillant avec un couteau ou l'arête d'une spatule en caoutchouc, faire tomber la farine dans le puits et mélanger grossièrement en faisant des stries tout en tournant le saladier: il faut juste que les ingrédients secs soient humidifiés. La pâte doit avoir un aspect collant et ne doit pas être homogène.

- Rassembler la pâte en un tas grossier au centre du saladier puis la presser 5 ou 6 fois contre les parois avec la main ou la spatule en recollant les petits morceaux qui en tombent. La pâte doit pouvoir se tenir, former une boule grossière et rugueuse et les parois du saladier doivent être nets.

- Transvaser la pâte sur un plan de travail légèrement fariné: saupoudrer d'un voile de farine de manière à recouvrir toute la surface de la pâte et d'en faciliter ainsi la manipulation. Sans la pétrir, rassembler la pâte en boule grossière.

- Comme pour toutes les recettes de scones, il est important de garder une pâte très molle en incorporant le minimum de farine pour l'étaler et surtout, il ne faut pas pétrir la pâte, juste la travailler quelques instants le temps de la rassembler puis de l'étaler. Comme toujours pour travailler une pâte collante, il faut régulièrement nettoyer ses mains (ce sont les lambeaux de pâte collée aux mains qui empêchent de bien travailler la pâte).

- Écraser la pâte avec la paume de la main de façon à former un disque de 21-22 cm sur environ 2 cm d'épaisseur. Avec le coupe-pâte ou un grand couteau fariné, couper 8 parts égales triangulaires.

- Déposer chaque part sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin en laissant au moins 3 cm d'espace entre elles.

Badigeonner le dessus des scones avec un peu de lait ou de crème et saupoudrer d'un peu de sucre en poudre. (Oups j'ai oublié!)

- Enfourner et cuire 15 à 20 min: le dessus des scones doit être doré mais le coeur doit rester tendre quand on le presse du bout des doigts. Refroidir sur une grille.

Ces scones se dégustent chauds ou froids. 




vendredi 6 avril 2012

Scones au citron meyer, aux canneberges et au chocolat blanc

J'ai trouvé des citrons meyer à l'épicerie!!!!! C'est la première fois, alors j'ai presque fait une danse de la victoire. J'avais l'air d'une enfant qui avait reçu des bonbons. Je me suis tout de suite dit que je voulais faire des scones. Par contre, quand je suis passé chez Gabrielle, j'ai bien failli flancher en voyant son très tentant pouding au citron meyer. Ce sera pour la prochaine fois.

Ces scones, que j'ai trouvé chez la charmante Kim, qui elle l'avait déniché sur Smitten Kitchen, sont tout simplement parfait. J'ai seulement rajouté du chocolat blanc puisque Mélanie m'avait inspirée également. Ils sont tout simplement sublimes. Le côté friable du scone, avec le juteux des canneberges qui éclatent en bouche (et oui, je pense que la réussite réside dans le fait d'utiliser des canneberges fraîches et non séchées) et le sucré-gras du chocolat blanc se marient à merveille. Je les ai fait un peu trop minces, mais ça n'a pas affecté la texture.



INGRÉDIENTS :

2 c. à soupe de zeste de CITRON MEYER (des citrons réguliers feraient aussi l'affaire)
2 1/2 tasses de FARINE TOUT USAGE
1/2 tasse + 3 c. à soupe de SUCRE
1 c. à soupe de POUDRE À PÂTE
1/2 c. à thé de SEL
6 c. à soupe (90 g) de BEURRE froid, coupé en dés
1 1/4 tasse de CANNEBERGES, hachées grossièrement (moi entières pour l'éclatement en bouche)
1/4 tasse de BRISURES DE CHOCOLAT BLANC

1 gros OEUF
1 gros JAUNE D'OEUF
1 tasse de CRÈME 35 % (15 % serait bien aussi, mais j'ai mis de la 35%)





PRÉPARATION :
1. Préchauffer le four à 400 F. Tapisser une grande plaque de papier parchemin ou d'un tapis de silicone.
2. Prélever le zeste des citrons.
3. Dans le robot culinaire, déposer la farine, la 1/2 tasse de sucre, la poudre à pâte, le sel et le zeste et mélanger un petit coup. Ajouter le beurre et mélanger par pulsations jusqu'à ce que l'appareil ait l'apparence d'une chapelure grossière. Verser le tout dans un grand bol. (pour ma part, j'ai mélanger dans un bol et j'ai utilisé le petit truc pour mélanger le beurre pour les pâtes à tarte.
4. Dans un petit bol, mélanger les canneberges et le sucre et verser dans le grand bol avec le mélange de farine. Ajouter les brisures de chocolat.
5. Dans le même petit bol, battre légèrement l'oeuf, le jaune d'oeuf et la crème. 
6. Ajouter le mélange liquide dans le mélange plutôt sec et mélanger doucement tout juste pour bien amalgamer le tout.
7. Sur une surface farinée, avec les mains farinées, façonner un cercle d'environ 8 po de diamètre. À l'aide d'un emporte-pièce, couper des cercles de 2 po de diamètre. Abaisser une deuxième fois et découper des cercles à nouveau.
8. Déposer les cercles sur la plaque et les enfourner pendant 15 à 20 minutes soit jusqu'à ce qu'ils soient dorés. (20 minutes pour moi).


9. Laisser refroidir sur une grille.

jeudi 5 avril 2012

Cari de pois chiches et de légumes à la thaïe

Un petit plat végé....et très épicé! Le lait de coco apporte de la fraîcheur, de même que la coriandre. La pâte de cari apporte le côté chaud. Mon homme a trouvé ça trop épicé...mais moi j'ai trouvé ça parfait. Âmes sensibles s'abstenir.



INGRÉDIENTS :

Pâte de cari vert

5 PIMENTS JALAPENO épépinés et hachés
2 tiges de CITRONNELLE haché finement (ou 2 c. à thé de pâte de citronnelle)
1 tasse de BRINS DE CORIANDRE FRAÎCHE, tassés
1/4 tasse d'ÉCHALOTES FRANÇAISES hachées
2 c. à soupe d'AIL haché finement
2 c. à thé de GINGEMBRE FRAIS, râpé
2 c. à thé de ZESTE DE LIME râpé
1/2 c. à thé de CURCUMA
1/2 c. à thé de CORIANDRE moulue
1/2 c. à thé de CUMIN moulu

1 paquet de TOFU MI-FERME (1 boîte de POIS CHICHES, égouttée)
1 c. à thé d'HUILE VÉGÉTALE
1/3 tasse de PÂTE DE CARI VERT (1/4 tasse serait suffisant pour les gens qui mangent moins piquant)
1/4 c. à thé de SEL
2 boîtes de LAIT DE COCO (800 ml)
1/2 tasse de BOUILLON DE LÉGUMES
1 tasse de CHOU-FLEUR en petits bouquets
1 tasse de CÉLERI tranché
1 paquet de GOMBOS frais, coupé en deux (ou surgelés, décongelés et coupés en deux sur la longueur)
1/4 tasse de CORIANDRE FRAÎCHE, hachée
1 c. à soupe de JUS DE LIME

PRÉPARATION :

Pâte de cari vert

Mélanger tous les ingrédients dans le robot culinaire ou le mélangeur jusqu'à ce qu'il se forme une pâte (ajouter jusqu'à 1/4 tasse d'eau, au besoin).
La pâte se conservera au réfrigérateur jusqu'à 2 semaines


- Mettre le tofu entre deux assiettes tapissées d'essuie-tout et laisser égoutter pendant 30 minutes. Couper le tofu en cubes de 3/4 pouce (2 cm).

- Dans une grande casserole ou un grand poêlon, chauffer l'huile à feu moyen. Ajouter la pâte de cari et le sel et cuire, en brassant, pendant 2 minutes.
- Incorporer le lait de coco et le bouillon de légumes et porter à ébullition. Ajouter le tofu égoutté (ou le pois chiches), le chou-fleur et le céleri. Réduire le feu, couvrir et laisser mijoter environ 8 minutes ou jusqu'à le chou-fleur. Ajouter les gombos et la coriandre et poursuivre la cuisson pendant pendant 1 minutes. Ajouter le jus de lime et mélanger.

Source : 150 plats végé savoureux, Coup de pouce

mardi 3 avril 2012

Biscuits aux morceaux de chocolat

J'ai une grosse semaine. En fait, ces temps-ci, les grosses semaines s'enchaînent et la fatigue s'accumule. On dirait que dans ce temps-là, j'ai envie de petites gâteries sucrées. Et ces biscuits sont une gâterie. Il y a du chocolat là-dedans!  Disons que je n'ai définitivement pas respecté mon carême (comme à chaque année oups!!).
J'ai tenté de cuire quelques biscuits tout de suite après avoir fait le mélange (y'en a marre de contrôler les envies de sucré et d'attendre sagement le temps demandé) et ils étaient très bon, quoiqu'ils étaient plus minces. Puis, j'ai cuit le reste des biscuits le lendemain, après près de 24 heures de repos. Et là ils étaient plus qu'à mon goût. Le mélange des deux chocolats est à mon avis le secret de la réussite de cette recette. La douceur du chocolat au lait combiné au caractère du chocolat noir...ça complexifie les goûts et ça change tout.



INGRÉDIENTS :

1 tasse (228 gr.) de BEURRE NON SALÉ, à la température de la pièce
3/4 tasse (150 gr.) de SUCRE
3/4 tasse (165 gr.) de CASSONADE
2 OEUFS
 1/2 c. à thé d'EXTRAIT DE VANILLE
1 tasse (150 gr.) de FARINE À PÂTISSERIE
1 tasse (140 gr.) de FARINE NON BLANCHIE
1 c. à thé de BICARBONATE DE SOUDE
1/2 c. à thé de SEL
1 1/2 tasse (255 gr./9 oz.) de CHOCOLAT NOIR 70 % (ou chocolat mi-sucré) haché
1/2 tasse (70 gr./2 1/2 oz.) de CHOCOLAT AU LAIT haché

PRÉPARATION :

- Crémer le sucre, la cassonade et le beurre environ 5 minutes au mélangeur sur socle, à vitesse moyenne.
- Ajouter les oeufs et la vanille et continuer de mélanger de 2 à 3 minutes.  Racler les parois du bol pour s'assurer que les oeufs soient bien mélanger avec le mélange de beurre et de sucre.
- Dans un bol de grosseur moyenne, mélanger les deux farines, le bicarbonate de soude et le sel. Ajouter les deux sortes de chocolat.
- Ajouter au mélange de beurre et mélanger pour obtenir un mélange homogène.

- À cette étape, il est possible de cuire les biscuits immédiatement, mais pour un meilleur résultat, placer dans un contenant hermétique et laisser reposer au réfrigérateur pour un minimum de 3 à 4 heures (de préférence 24 heures).
- Préchauffer le four à 350F.
- Déposer des boules de 1/4 tasse sur une plaque à biscuit. Applatir légèrement avec les mains.
- Cuire de 15 à 18 minutes (14 minutes pour moi) ou jusqu'à ce que les biscuits soient légèrement dorés sur les contours.
- Laisser refroidir sur la plaque de 5 à 10 minutes, puis transférer sur une grille pour les laisser refroidir complètement (si vous êtes capable d'attendre...!)

Ces biscuits peuvent se conserver dans un contenant hermétique, à température ambiante pour une durée de 3 jours environ. La pâte non cuite peut se conserver au réfrigérateur pendant 1 semaine.


Source : Flour, Joanne Chang