lundi 28 janvier 2019

Boulettes de boeuf à la ricotta

Il y a quelques années, j'avais acheté le livre Plenty de Yotam Ottolenghi, un chef originaire de Jérusalem reconnu pour mettre de l'avant les produits frais. J'adore ce livre, mais la plupart des recettes demandent beaucoup de temps de préparation, et beaucoup d'ingrédients différents. C'est donc plus un livre pour recevoir des amis le weekend que pour cuisiner un soir de semaine, avec les enfants qui courent autour.

Alors quand j'ai vu son nouveau livre, Simple, je me suis retenue de l'acheter, me disant que je n'en avais pas besoin. Mais coup de théâtre, une amie a amené une salade chipée dans ce nouveau livre, et s'est mise à m'en venter les recettes. Il n'en fallait pas plus, je me suis ruée à la librairie pour me procurer mon exemplaire. Et je ne suis pas déçue.

Ma foi, les images sont belles, les recettes sont beaucoup plus simples, demandent moins d'ingrédients (bon pas toutes, il a quand même de l'ail noir, de la mélasse de grenade ou encore des baies d'épine-vinette!!!) mais sans compromis sur la saveur et la fraîcheur.

Cette recette-ci, c'est une recette réconfortante pour une température de -35 (-45 avec le facteur éolien) qui a mené à la fermeture des écoles de la région. L'hiver 2018-2019 sera définitivement un hiver rude pour la région de l'Abitibi, et nous avons bien besoin de repas réconfortants.

La ricotta amène une texture bien moelleuse, et bien que j'ai omis de mettre la mis de pain, les boulettes se tiennent très bien.

La sauce, qu'on laisse réduire pendant assez longtemps, est vraiment goûteuse. Attention à ne pas trop saler avant de faire réduire la sauce, parce qu'avec le bouillon de poulet, c'est vraiment juste parfait. Il sera toujours temps de réajuster l'assaisonnement en fin de cuisson. Et cette sauce serait parfait comme sauce tomate pour des pâtes, pour du poulet ou même du poisson.

J'ai servi avec des pâtes pour mes cocos et mon homme, et avec une belle salade de roquette pour moi. C'était vraiment, vraiment bon!

Mes cocos ont tenu à ce que je la note dans mon blog le plus rapidement possible pour ne pas la perdre. Ils n'arrêtaient pas de me dire combien c'était bon pendant le repas. Ça n'arrive pas si souvent dans ma maison, surtout de la part de mon grand coco!


INGRÉDIENTS :

4 PORTIONS

1/4 tasse d'HUILE D'OLIVE
2 gros OIGNONS hachés
4 gousses d'AIL hachées finement ou pressées
3/4 tasse d'ORIGAN haché
1/2 boîte de 796 ml de TOMATES EN DÉS
2 tasses de BOUILLON DE POULET
454 g. de BOEUF HACHÉ
1 tasse de FROMAGE RICOTTA
1 tasse de FROMAGE PARMESAN râpé
1 gros OEUF battu
3/4 tasse de PERSIL haché
SEL, POIVRE au goût

PRÉPARATION :

Préparation de la sauce :

- Faire chauffer à feu moyen-vif,  2 c. à soupe d'huile d'olive dans un grand poêlon. Faire revenir la moitié de l'oignon haché, la moitié de l'ail et de l'origan, pendant 8 à 10 minutes, ou jusqu'à ce les oignons soient translucides mais non colorés.

- Ajouter les tomates, 1 tasse de bouillon et un peu de poivre.

- Réduire le feu et laisser mijoter, en remuant de temps en temps, de 10 à 15 minutes ou jusqu'à ce que la sauce ait épaissi.

Préparation des boulettes :

- Mettre le reste des oignons, de l'ail et de l'origan dans un bol. Ajouter le boeuf haché, la ricotta, le parmesan, l'oeuf, le persil, un peu de sel et un peu de poivre. Bien mélanger pour obtenir un mélange assez homogène,.

- Former des boulettes (Ottolenghi en forme 12 à 14, mais moi, j'ai fait des petites boulettes de 1 1/2 c. à soupe à 2 c. à soupe, donc j'en ai obtenu environ 25).

- Dans un poêlon, faire chauffer 1 c. à soupe d'huile. Y faire saisir les boulettes de chaque côté. Réserver. Cette étape doit se faire en deux ou trois fois pour éviter de surcharger la poêle.
Déglacer la poêle avec le bouillon de poulet qui reste. Bien gratter le fond.

- Déposer les boulettes dans la sauce tomate, puis verser le bouillon qui a servi à déglacer sur les boulettes. Elles doivent être presque entièrement recouvertes d'eau.

- Mettre le grand poêlon à feu moyen-doux, et laisser mijoter 30 minutes à couvert. En fin de cuisson, retirer le couvercle et augmenter le feu pour faire réduire la sauce. Laisser reposer une dizaine de minutes avant de servir.

- Au moment de servir, parsemer d'origan et de persil frais.

Source : SIMPLE, Ottolenghi


samedi 26 janvier 2019

Saumon lime et coriandre

Le saumon, c'est vraiment un poisson versatile. On peut le cuisiner en pâté, en croquettes, en version sucrée/salée, en croûte de noix, en sauce, et quoi d'autres encore.

Comme je ne mange que peu de glucides dans mon alimentation, j'ai cuisiné une version sans sucre. On y met des tomates, de la coriandre, du gingembre, du jus de lime et de l'ail. Avec ce type d'ingrédients, c'est assez clair que le sucre ne manque pas du tout. Et les gens n'ont pas l'impression de me suivre dans mon alimentation faible en glucides quand je leur prépare de genre de recette. Ils profitent du moment, tout simplement.

Vous pouvez servir avec un riz traditionnel, ou encore un riz de chou-fleur, une salade ou même  des légumes verts encore légèrement croquants.

Cette recette est un  aperçu du livre de Famille Keto (avec mes petites modifications). Nul besoin de manger keto pour cuisiner ces recettes. Juste avoir envie d'essayer autre chose et de manger des mets plein de saveurs et d'aromates.


INGRÉDIENTS :

1 gros FILET DE SAUMON (moi 2 petits filets)
1 c. à soupe de BEURRE
1 c. à soupe d'HUILE D'OLIVE
1 gousse d'AIL
2 c. à thé de GINGEMBRE finement haché

1 boîte de 156 ml de PÂTE DE TOMATE
1 c. à soupe de SAUCE DE POISSON
2 c. à soupe d'HUILE DE COCO
1/4 tasse de JUS DE LIME
1/4 tasse d'EAU
Zeste de 1/2 LIME
1 c. à thé de SAUCE PIQUANTE (plus ou moins selon vos habitudes)
1/4 c. à thé de SEL ROSE

1/4 tasse de CORIANDRE FRAÎCHE ciselée
1 LIME coupée en quartiers

PRÉPARATION :

- Faire fondre le beurre et chauffer l'huile d'olive dans une grande poêle.

- Y déposer le poisson du côté de la peau et cuire à feu moyen pendant environ 7-8 minutes (selon l'épaisseur de votre poisson, le temps va varier).

- Au moment de tourner le poisson, ajouter l'ail et le gingembre et poursuivre la cuisson 2 minutes. Verser la sauce, puis cuire un 5 minutes de plus.

- Au moment du service, garnir de coriandre et d'un quartier de lime.


jeudi 24 janvier 2019

Pois vert à la crème, bacon et moutarde

Ces petits pois, toute la famille en a raffolé. Mes deux cocos se sont même obstinés pour qui aurait le dernier restant. J'avais repéré la recette dans un magazine Trois fois par jour, et elle m'était restée en tête. Avec un beau morceau de saumon, c'était l'occasion parfaite pour la tester.

J'ai ajouté un trait de vin blanc pour avoir un goût plus distingué. J'ai aussi remplacé la moutarde à l'ancienne par de la moutarde de Dijon, parce que j'essaie de ne pas acheter trop de produits différents.





INGRÉDIENTS :

4 tranches de BACON en morceaux
2 c. à soupe de MOUTARDE DE DIJON
2 tasses de PETITS POIS SURGELÉS
1/4 tasse de VIN BLANC
1/2 tasse de CRÈME 15% À L'ANCIENNE
SEL, POIVRE au goût

PRÉPARATION :

- Dans une poêle, faire revenir le bacon jusqu'à ce qu'il soit complètement cuit. Vous pouvez dégraisser complètement ou en partie, mais garder un peu du gras ajoute grandement en saveurs.

- Ajouter la moutarde de Dijon et les petits pois. Bien mélanger.

- Ajouter le vin blanc, puis laisser réduire environ 2 minutes. Ajouter la crème et laisser mijoter environ 5 minutes. Assaisonner au goût.

Source : Trois fois par jour, magazine no 2

dimanche 20 janvier 2019

Gaufres (recette de base)

Mes cocos étaient en compétition de gymnastiique dans le cadre des Jeux du Québec hier matin. Nous avions dit aux cocos qu'on pourrait aller bruncher après la compétition, mais finalement le reste du groupe voulait aller manger dans un buffet (et j'avoue que les parents étaient bien contents de savoir que ce serait rapide et qu'on pourrait reprendre la route!). J'ai donc promis à mon grand coco qu'on allait reporter le brunch à ce matin, devant un bon film. Il faut dire qu'il fait -37C au thermomètre à Rouyn ce matin. La station de ski est fermée en raison du froid. C'était donc le matin idéal pour préparer des délicieuses gaufres surmontées de fruits, de crème fouettée et de caramel.

Cette recette donne des gaufres moelleuses, aérées et peu sucrées. Elles étaient parfaites pour des gaufres aux fruits, mais avec un oeuf et une sauce hollandaire, ou encore jambon, béchamel et cheddar, c'aurait été parfait aussi.

Vous pouvez déjà trouver des recettes de gaufre ici et ici, mais ce sont des recettes plus sucrées et moins adaptées si vous voulez en faire des gaufres salées.


INGRÉDIENTS :

2 OEUFS (blanc et jaune séparés)
2 tasses de BABEURRE *voir note*
2 tasses de FARINE
1/2 c. à thé de POUDRE À PÂTE
1 c. à thé de BICARBONATE DE SOUDE
1/4 c. à thé de SEL
2 c. à soupe de SUCRE (facultatif)
1/2 tasse de BEURRE fondu (ou margarine)

PRÉPARATION :

- Battre les jaunes d'oeufs avec le babeurre.

- Ajouter la farine, la poudre à pâte, le bicarbonate de soude et le sel (et le sucre si vous en mettez).

- Ajouter le beurre fondu et mélanger.

- Battre les blancs d'oeufs en neige (pics mous), et les intégrer au mélange en pliant avec une spatule.

- Faire chauffer le gaufrier.

- Faire cuire les gaufres selon les instructions du gaufrier, jusqu'à ce qu'elles soient dorés et qu'il n'y ait plus de vapeur qui s'échappe du gaufrier.

* Pour remplacer le babeurre, ajouter 2 c. à thé de jus de citron au lait et laisser reposer environ 10 minutes. *

Source : Le guide culinaire Pillsbury

lundi 14 janvier 2019

Poivrons farcis sans riz

Ces poivrons farcis ont fait fureur chez nous. Mes cocos ont beaucoup aimé, mon homme n'a trouvé aucun commentaire à me faire pour améliorer la recette et j'ai adoré.

Cette recette se véganise facilement en changeant le boeuf haché par des lentilles ou du sans-viande haché, et en enlevant le fromage.

J'ai utilisé des tomates que j'avais congelé à la maison, et j'ai donc rajouté de la pâte de tomate, mais une boîte de tomates en dés aurait été parfaite pour la tâche.

Avec une petite salade, ou juste comme ça, ça fait un souper sans prétention mais délicieux.


INGRÉDIENTS :

4 POIVRONS DE COULEUR coupés en deux et épépinés
1 OIGNON JAUNE haché
2 gousses d'AIL hachées
1 1/2 livres de BOEUF HACHÉ
1 c. à thé d'ASSAISONNEMENT À FAJITAS (ou assaisonnement chili)
1/2 c. à thé de CUMIN
1 boîte de 796 ml de TOMATES EN DÉS
SEL, POIVRE au goût
2 tasses de FROMAGE MOZZERELLA râpé

Pour le service :

CRÈME SÛRE
SALSA
LAITUE

PRÉPARATION :

- Préchauffer le four à 400 F.

- Badigeonner les poivrons d'huile d'olive puis les déposer dans un plat allant au four et préalablement graissé.

- Dans une grande poêle, faire tomber les oignons et l'ail dans un peu d'huile d'olive. Ajouter le boeuf haché et cuire environ 5 minutes.

- Ajouter les assaisonnements, puis les tomates et laisser réduire 15 minutes.

- Farcir les demis poivrons. Ajouter le fromage râpé sur le dessus et enfourner 25 minutes.

* Si vous aimez vos poivrons plus mous, placer le plat au four pendant la préparation du mélange de viande.*

- Servir avec de les accompagnements souhaités.

Source : Inspiré de Diet Doctoc


mercredi 9 janvier 2019

Pâte de cari maison

J'adore le cari. L'épice, mais aussi le plat. Une protéine (du tofu!!!), des légumes verts (du brocoli!!!) et du lait de coco, le bonheur.

En fouinant sur internet pour trouver une recette qui nous remettrait sur les rails après ce magnifique, mais trop gourmand temps des Fêtes, j'ai trouvé une recette de cari de poulet chez K pour Katrine. La recette m'a semblé très bonne, mais je ne pourrais vous le dire puisque j'ai improvisé la mienne avec ce que j'avais sous la main. Par contre, elle a concocté un mélange maison de pâte de cari plutôt que la pâte de cari du magasin.

C'est beaucoup moins cher, on ajuste les épices comme on les aime et c'est vraiment TROP BON!!!!!

Je n'ai pas de photo parce que ce n'est pas si photogénique une pâte de cari maison, mais ça vaut le détour parce que même mon grand coco qui n'aime pas le cari m'a demandé de coter la recette 5 étoiles. Je crois qu'elle se retrouvera dans mon livre de recettes familiales.

INGRÉDIENTS :

(pour une recette de cari)

1 c. à soupe de GINGEMBRE Râpé
2 gousses d'AIL
1/2 c. à thé de CUMIN
1/2 c. à thé de CURCUMA
1/2 c. à thé de CANNELLE
1 c. à thé de POUDRE DE CARI
1 c. à thé de CORIANDRE
1 c. à thé de SEL

PRÉPARATION :

- Mélanger tous les ingrédients dans un petit bol et utiliser dans la recette désirée.

Je dirais que la recette se conserve au moins 2 semaines dans un petit pot hermétique, mais pour ma part, je préfère la préparer au fur et à mesure en ajustant mes quantités.

Source : K pour Katrine

samedi 5 janvier 2019

Pain de jambon de Jehane Benoit

Mes beaux-parents font toujours un pain de jambon pendant le temps des Fêtes pour le brunch du matin de Noël. C'est un plat qui se sert aussi bien chaud avec des pommes de terre et des légumes que froid, avec du pain, des craquelins et des fromages. Et c'est délicieux... et mignon en plus.

Cette année, je me suis dit qu'il ne fallait pas que je perde la recette puisque c'est parfait pour le lunch des cocos. Quand belle-maman a dit que je trouverais mon bonheur dans le livre de Jehane Benoit, je n'ai pas été surprise. C'est le genre de recette réconfortantes de grand-mère.



INGRÉDIENTS :

3 1/2 tasse de JAMBON SUR L'OS CUIT
250 g de VEAU HACHÉ
250 g. de BOEUF HACHÉ
2 tasses de PAIN RASSIS coupé en cubes
1/4 c. à thé de SARIETTE
1/2 c. à thé de SEL
1/4 c. à thé de POIVRE
1 OEUF, légèrement battu
1/4 tasse de KETCHUP
2 branches de CÉLERI, finement hachées
3/4 tasse de LAIT
1 OIGNON moyen émincé
2 c. à soupe de PERSIL
4 tranches d'ANANAS
Quelques CERISES AU MARASQUIN

PRÉPARATION :

- Préchauffer le four à 350 F.

- Hacher les restes d'un jambon cuit (au hachoir).

- Ajouter le veau et le boeuf et bien mélanger.

- Ajouter le pain, la sarriette, le sel, le poivre, le ketchup, l'oeuf, le céleri, le lait, l'oignon et le persil. Bien mélanger.

- Saupoudrer de cassonade un plat en pyrex de 9 po x 9 po. Y déposer les tranches d'ananas et quelques cerises (pour un vrai look vintage). Recouvrir du mélange de viande. Bien presser pour que le mélange soit compact.

- Enfourner pendant 1 heure. À la sortie du four, égoutter le jus accumulé et démouler.

Source : L'encyclopédie de la cuisine de Jehane Benoit

jeudi 3 janvier 2019

Gâteau Lazy Daisy

Cette recette, c'est la recette de mon beau-papa! Chaque année, il nous cuisine ce délicieux gâteau qu'on mange au dessert du réveillon, puis que mon homme et belle-maman mange ensuite au brunch du lendemain matin (ils aiment particulièrement les restants de desserts pour déjeuner ces deux-là).

Quand je fais des recherches pour Lazy Daisy sur la toile, je ne trouve que des gâteaux blancs avec une garniture de noix de coco. Celui-ci tient en tout point au gâteau Reine Elisabeth, et mon beau-papa n'a aucune idée de la provenance du nom.

Petit conseil, surveillez bien la cuisson du gâteau, surtout après avoir ajouté la garniture parce qu'on aime ça encore bien moelleux.




1 tasse de DATTES dénoyautées et hachées
1 tasse d’EAU bouillante
1/4 tasse de BEURRE
1 tasse de CASSONADE
1 OEUF battu
1 c. à thé de VANILLE
1 1/2 tasse de FARINE
1 c. à thé de POUDRE À PÂTE
1 c. à thé de BICARBONATE DE SOUDE

GLAÇAGE 
5 c. à soupe de CASSONADE
2 c. à soupe de BEURRE
2 c. à soupe de CRÈME
1/2 tasse de NOIX DE COCO
1/2 tasse de NOIX HACHÉES


Laisser bouillir les dattes dans l’eau pendant 2 à 3 minutes. Laisser refroidir.

Bien mélanger le beurre, la cassonade, l’oeuf et la vanille. Ajouter au mélange de dattes refroidies.

Tamiser la farine, la poudre à pâte et le bicarbonate de soude et bien incorporer au 1er mélange.

Cuire la pâte 25 à 30 minutes à 400°F.


Pendant ce temps, mélanger la cassonade, le beurre et la crème. Incorporer la noix de coco et les noix. Répandre le glaçage sur le gâteau cuit. Remettre au four 5 à 8 minutes.

mardi 1 janvier 2019

Recettes râtées 2018

Et voilà venue le billet de mes échecs de l'année. J'en ai probablement quelques unes de plus que je n'ai pas pris le temps de photographier, mais l'année est passée si vite et fut si formidable en expériences enrichissantes. J'espère que la vôtre fut aussi animée que la mienne.

Mes moments forts :

- La complétion de mon niveau 2 d'entraineure de gymnastique.
- Mon premier demi-marathon...expérience que j'ai tellement aimé.
- Deux voyages au Nunavik qui se sont étirés plus que nécessaire, mais qui m'ont permis de vivre des émotions fortes comme une randonnée de VTT dans les terres.
- Mes nombreuses blessures (infection au doigt, blessure à l'épaule, contusion osseuse sévère aux côtes après une chute dans mon escalier un jour de verglas...bon c'est juste que je suis tombée à l'intérieur!!)
- Un été ensoleillé, chaud et rempli d'activité...certainement le plus beau depuis mon déménagement en Abitibi en 2005.

Et maintenant, mes moins bons moments culinaires.

Pour la fête de 9 ans de mon coco, il a demandé un gâteau forêt noir. C'est aussi mon gâteau favori. Par contre, je regrette de ne pas avoir de photo de mon cuisant échec visuel. Mon gâteau s'est effondré en deux minutes. Ma chantilly n'était pas assez ferme, mes gâteaux trop moelleux pour le poids de la garniture. Ma belle-mère disait que ce n'était pas grave et qu'on pourrait le servir comme ça, je lui répondais que je ne pourrait même pas le rendre au frigo. En le regardant, elle a bien vu qu'il n'y avait rien à faire. Après deux minutes de découragement et de réflexion, j'ai décidé d'en faire une bagatelle. Et elle a fait fureur après de mes invités, dont certains en ont pris trois parts. Une semaine plus tard, mon coco m'a redemandé ce même gâteau (en bagatelle) pour sa fête d'ami. Voici le lien pour la photo, je prends de l'expérience. C'est difficile à rendre en photo vu le contenant de verre, mais c'est vraiment joli. Il ne manquait que les cerises.


J'ai eu une phase sans sucre au début de l'année. C'était un test pour savoir si ça influait sur mon niveau d'énergie et ma capacité de concentration. Mais bon, il y a des aliments dont il est difficile de se passer. C'est mon cas pour le pain. Un bon pain maison ou de boulangerie... du bonheur! Alors j'ai décidé de tester une recette de pain kétogène pour amener dans un souper. Un échec total. C'est comme si mes pains étaient vides en dedans. En plus, après 50 minutes de cuisson, ils étaient encore gras cuits (et c'était de tout petits pains). Quand on a utilisé 1 tasse et 1/4 de poudre d'amande, ça fait mal au coeur, mais bon on ne peut pas toujours gagner dans la vie :)


J'ai tenté de faire des gaufres à partir de poudre de protéine à la vanille que j'avais à la maison. Le dégât que j'ai causé...incroyable. Ça débordait de partout, un feu d'artifice de pâte qui partait dans tous les sens. Les enfants criaient et j'ai ri aux larmes. Et tout ça pour une gaufre qui n'était pas bonne au goût et vide à l'intérieur, donc pas de texture.


J'ai débuté une alimentation faible en glucides cette année. Peu de glucides et plus de bons gras. J'ai donc testé des nouvelles recettes de desserts et de collation sans sucre, mais celle-ci n'a pas été très concluante. En effet, ça manquait de sucre (non!!!! une collation sans sucre qui manque de sucre) et ça manquait de goût.


Même quand on fait la même recette encore et encore, il arrive qu'on trébuche... J'avais préparé ce pain au raisins pour la fête d'un ami et j'ai laissé mon homme surveiller la cuisson. Mauvaise idée!!! Dès que j'ai soulevé le pain, j'ai su que ça n'allait pas. Gras cuit... Cela dit, le pain a été mangé par mes cocos et mon homme.


Je prépare le beurre d'arachide à la maison depuis quelques mois. C'est facile et c'est vraiment bon. Dans cette version par contre, j'ai tenté d'en préparer une version chocolatée et ce ne fut définitivement pas une réussite. L'huile est sortie du mélange, la texture n'était pas lisse, plutôt granuleuse. Bref, on repassera pour la version gourmande :)



Ce sucre à la crème au bailey's était une bonne idée à la base. Par contre, j'aurais dû me méfier d'une recette de sucre à la crème qui ne demande pas de thermomètre de cuisson. Haha! Ça disait de faire bouillir 5 minutes. J'ai mis mon rond trop chaud, le fond a collé (mon homme a d'ailleurs mis un bon moment à ramener ma casserole!) et j'ai cru l'avoir sauvé. Mais non, le goût de caramel trop cuit est bien resté, même si mon grand coco en mange et me dit qu'il est super bon. Il ne sera jamais critique culinaire celui-là ;)



Sur ce moment d'autodérision, je vous souhaite que la prochaine année soit à la hauteur de vos attentes, de vos objectifs et que vous puissiez en profiter avec ceux que vous aimez, parce que c'est tout ce qui compte dans le fond.

Bonne année 2019.

Gelato à la pistache

Voici le clou du souper de mon homme lors de sa soirée de Souper presque parfait version confinement. Il avait choisi le thème italien, et c...