mercredi 4 mai 2011

Pain gourmand aux céréales

Ce pain tombe vraiment dans mes goût. Des graines, d'autres graines et encore des graines. J'adore prendre une bouchée et sentir le croquant d'une noix ou d'une graine sous ma dent. Il s'agit d'un pain polyvalent, parfait pour déjeuner ou encore pour faire des sandwichs gourmands et plus raffinés ou pour accompagner des viandes. Encore une fois, je suis allée piger cette belle recette chez Sandra, qui, je n'ai plus à la répéter, a toute mon admiration!

J'ai oublié de prendre une photo...je reviendrai demain matin pour la publier et vous donner une idée du résultat. En attendant, vous pouvez aller voir sur le blog Le Pétrin.

INGRÉDIENTS :

POOLISH
400 g. d'EAU FRAÎCHE
1/4 c. à thé de LEVURE INSTANTANÉE (ou 2 g. de levure fraîche) 

  • 200 g. de FARINE À PAIN
  • 60 g. de GRAINES DE SÉSAME
  • 40 g. de GRAINES DE PAVOT
  • 80 g. de GRAINES DE TOURNESOL
  • 40 g. de GRAINES DE LIN

PÂTE 
  • 800 g. FARINE À PAIN 
  • 2 1/4 c. à thé de LEVURE INSTANTANÉE (ou 10 .g levure fraiche de boulangerie)
  • 20 g. de SEL
  • 400 g. d'EAU FROIDE
  • décor: FLOCONS D'AVOINE ou mélange de céréales

PRÉPARATION DE LA POOLISH
- Faire griller les graines étalées sur une plaque de pâtisserie au four th 5 (150°C) pendant 5 à 10 min ou simplement dans une poele en les remuant fréquemment. Laisser refroidir.
- Dans un saladier, mélanger la farine avec la levure sèche et l’ensemble des graines. Ajouter l’eau (si de la levure fraîche est utilisée, elle sera au préalable délayée dans une partie de cette eau) et mélanger avec une cuillère en bois jusqu’à obtenir une pâte assez liquide type pâte à crêpes. Couvrir avec du film alimentaire et laisser fermenter à température ambiante pendant 12 heures.
Commentaire de Sandra :Cette poolish est plus liquide qu’une poolish classique car les graines vont absorber une partie de l’humidité en se réhydratant pendant les 12 heures. Au final, la poolish aura retrouvé une consistance normale semi-liquide propice à l’activité et au développement de la levure.

PRÉPARATION DE LA PÂTE
- Au robot pétrisseur ou dans la cuve de la MAP, tous les ingrédients de la pâte et la poolish sont mis au départ et pétris 10 à 15 min.
- A la main, mettre la farine dans un grand saladier et mélanger avec la levure sèche et le sel. Creuser un puits et y verser l’eau et la poolish. Mélanger avec une cuillère en bois depuis le centre vers les bords en incorporant la farine au fur et à mesure jusqu’à ce que la pâte forme une masse collante mais qui se décolle des parois du bol.  - Transvaser alors la pâte sur un plan de travail fariné et la pétrir environ 15 min (ajouter de temps en temps un voile de farine si la pâte colle trop au plan de travail): au fur et à mesure, la pâte prend du corps grâce à l’air emprisonné, elle devient moins collante, plus homogène et de plus en plus élastique. En fin de pétrissage, la pâte a une surface non collante, lisse et une consistance souple.
- Mettre la pâte en boule dans un grand saladier, couvrir avec un torchon propre et laisser lever 1h30.
 Note de Sandra : Pour éviter qu’une croûte se forme en surface, il est préférable d’humidifier le torchon qui recouvre le saladier. Personnellement, j’aime recouvrir le saladier d’abord avec du film alimentaire (légèrement huilé ou alors huiler très légèrement la surface de la pâte pour éviter qu’elle ne colle au film lorsqu’elle aura doublé son volume) puis avec un torchon sec. Je mets toujours mes pâtes à lever dans mon four froid avec la lumière intérieure allumée: abri des courants d’air, de la poussière et température interne stable garantis!
- Presser la surface de la pâte levée pour la faire dégonfler puis la verser sur le plan de travail légèrement fariné. 
 - La replier 2 ou 3 fois sur elle-même et la peser. Diviser en 6 morceaux de même poids (environ 340g chacun) avec un coupe-pâte ou à défaut un couteau lisse pour ne pas déchirer le réseau de gluten. 
- Donner aux pâtons une forme grossière de boule sans trop serrer, les couvrir avec un torchon et les laisser détendre 15 min.
Note de Sandra : Il est important de respecter cette période de détente qui permet au gluten de s’assouplir et donc de faciliter le façonnage ultérieur des pâtons sans altérer leur qualité.
- Façonner chaque pâton en boules régulières en ramenant les bords de la pâte vers le centre et en soudant fermement par dessous. Humidifier la surface des pâtons et les rouler dans les flocons d’avoine (selon le conseil de Sandra, humidifier un essuie-tout, y presser le dessus du pain et ensuite rouler dans les flocons). 
- Déposer les boules sur 2 plaques de cuisson recouvertes de papier sulfurisé (3 pâtons par plaque assez espacés).
- Avec un coupe-pâte (ou un couteau aiguisé) huilé, couper la surface des pâtons en croix. Couvrir les pâtons avec un linge et laisser lever environ 1h30.
- Préchauffer le four th 8 (240°C) en plaçant un récipient métallique rempli d’un grand verre d’eau sur la sole du four ou sur une grille pour créer un environnement humide avec buée.
- Enfourner et cuire les pains environ 40 min en baissant le thermostat à 7 (210°C) après 5 min de cuisson. La croûte doit être dorée et le fond doit sonner creux.
- Refroidir sur une grille.


3 commentaires:

  1. Je suis une fan du blog Le Pétrin tout comme toi, Sandra est une de mes références aussi :)
    Très belle recette, j'attends la tite photo ;)))

    RépondreEffacer
  2. Magnifique comme recette, encore une belle idée pour mon brunch de dimanche! Merci de m'avoir fait découvrir cette recette!

    RépondreEffacer
  3. @ Kat : Ce blog est tellement riche en recettes de boulangerie...c'est comme une bible.

    @ Gourmetronik : Ça fait plaisir de savoir que cette recette se promène un peu. Elle vaut la peine!

    RépondreEffacer